Les 16 vues des remparts de la Montagne

Pour cet article, je me suis inspirée du fameux artiste japonais Hokusai connu pour ses estampes. Une de ses œuvres s’intitule les « Trente-six vues du Mont Fuji ».  Il s’agit d’une collection de quarante-six estampes représentant le Mont Fuji depuis différents endroits.

Les Remparts de la Montagne de part sa présence imposante et immanquable est une vue incontournable de Saint Denis. C’est pourquoi, j’ai voulu photographié ces remparts à différents endroits un peu à la manière de Hokusai. Malheureusement, je suis loin d’être parvenue à faire quarante-six clichés !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Le Port de Sainte Marie

Et si on allait se promener du côté de Sainte Marie. Ici on peut tout faire ! Vous avez un petit creux (avoir légèrement faim) ? Pas de problème, il y a des bars et restaurants où vous pouvez remplir votre panse (ventre). Vous voulez du poisson fraîchement pêché ? Vous n’avez qu’à le pêcher vous-même. Quoique… Je ne suis pas sûre que cela soit autorisé. Au lieu de ne penser qu’à se remplir la panse pourquoi ne pas faire de la dépense, en faisant sport : marche, footing, vélo, roller, etc. Ou vous pouvez juste ne rien faire et apprécier le cadre sympathique du port.

Le Port de Sainte Marie est le seul port plaisancier du nord-est de l’île.

De plus, le port se trouve juste à côté d’un aéroport : le Roland Garros. On peut donc être témoin de décollage ou d’atterrissage d’avions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Gouzous de Jace

Qui est Jace ?

Jace est un graffitti-artist français originaire de la ville normande, Le Havre, il vit aujourd’hui à La Réunion (source Wikipédia).

Pour connaître davantage cet artiste, je vous propose un interview mené par Clément Charleux et posté sur son blog.

Je n’ai pas retranscrit l’interview dans son intégralité donc si vous voulez le lire entièrement, c’est par ici.

Ses gouzous

Voilà les Gouzous que j’ai réussi à prendre en photo. Ce sont des petit personnages sans visage que l’on retrouve un peu partout dans le paysage réunionnais.

Je vous propose de visionner l’émission « Faut pas rêver » qui est consacré à l’artiste Jace et qui est tourné à La Réunion :

Visitez le blog officiel de Jace pour découvrir les Gouzous à travers le monde. Il a aussi un autre site sur les Gouzous et une page Facebook.

 

Du Bas de la Rivière jusqu’aux Mausolées

Allons batt’ un carré (se promener) dans le Bas de la Rivière ! Il s’agit d’un quartier de Saint Denis se situant entre le centre ville et la Petite Île. N’hésitez pas à agrandir la carte.

Pour nous y rendre nous avons le choix entre l’ascenseur et les escaliers. Moi je préfère emprunter l’ « Eskalié TI KAT SOU » ! 🙂

Pour faciliter la remontée vers la ville, on construisit deux escaliers, celui de Notre Dame de la Garde et l’escalier Ti quat sous. La construction de l’escalier Ti quat sous en 1812 est issue d’un droit de passage imposé au sieur Telfair, Ti quat sous est le droit de péage exigé, en effet un gardien collecteur du péage est logé sous une guérite en hauts de l’escalier (source, mi-aime-a-ou)

Traversons le pont…

…pour rejoindre la Brasserie de Bourbon ! Le groupe Brasseries de Bourbon est né en 1962 et a donc 53 ans cette année. Les premières bières produites portent le nom de Dodo-Pils jusqu’en 1970 et vont devenir Bière Bourbon.

Les matières premières de la bière sont l’eau et le malt.

La bière réunionnaise reçoit de nombreux prix dont la médaille d’or au Concours International de Bruxelles.

Il faut ensuite monter des escaliers pour se rendre à l’église Notre-Dame de la Délivrance. L’église est de style néogothique et fut construite entre 1893 et 1897. L’édifice est construit en moellons de pierre volcanique. Au sommet de la façade on peut voir la statue de la vierge en fonte de fer.

Si on regarde vers le Bas de la Rivière, les Mausolées, qui ont une forme d’obélisque, se situent à droite de l’église et il y a encore et toujours des escaliers à monter. Le Mausolée anglais est élevé en 1810 et commémore la bataille de la Redoute du 7 et 8 juillet 1810. L’obélisque français est lui érigé en 1857.  Les Mausolées sont inscrits aux Monuments historiques le 3 avril 2007.

Ce diaporama nécessite JavaScript.